À l'intérieur du checkpoint séparant Béthléem de Jérusalem.

info
×

Al-Ram, Jérusalem-Est

info
×

Qalandia, mars 2018.

info
×

6 mars 2018: à l'intérieur du checkpoint de Qalandia, séparant Ramallah de Jérusalem, c'est la cohue. Depuis 5 heures du matin, des travailleurs palestiniens attendent de passer le checkpoint. La situation dégénère une première fois vers 7 heures: cris, bousculades. 

Aujourd'hui, les soldats israéliens ont décidé de jouer avec les nerfs des candidats au passages. Certains attendront 4 heures avant de franchir le checkpoint, d'autres renonceront purement et simplement.

Qalandia

info
×

A l'intérieur du checkpoint de Béthleem.

info
×

Béthleem

info
×

Kufr Aqab, à Jérusalem-Est

info
×

Clôture de séparation entre le plateau du Golan occupé et la Syrie

info
×

Clôture de séparation entre le plateau du Golan occupé par Israël depuis la guerre des Six jours en 1967 et la Syrie.

En fond, la bande de Gaza.

info
×

Le checkpoint de Erez, qui sépare Israël de la bande de Gaza.

info
×

Mur de séparation entre le sud d'Israël et la bande de Gaza.

Le terminal piéton de Erez, lui reste désespérement fermé pour l'immense majorité des habitants de Gaza.

Contrairement aux apparences, ce mirador n'est pas israélien, mais égyptien. Il se situe au point de convergence de trois frontières: Israël, Gaza, et l'Égypte.

Deux jeunes filles, près du camp de réfugiés d'Aida, à Béthleem.

info
×

Un mirador de surveillance, à l'entrée d'une colonie israélienne, en Cisjordanie.

info
×
Using Format